Symposium canadien de télédétection

En conclusion !

Le 41e Symposium canadien de télédétection fut le premier symposium annuel entièrement en ligne. Au départ, le symposium devait être le premier événement à se tenir à Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada, mais en raison de la pandémie de COVID-19, nous avons été forcés de choisir entre l’annulation ou d’explorer les nouvelles frontières d’un événement en ligne. En avril, nous avons décidé d’aller de l’avant avec un symposium en ligne. Le thème «Paysages du changement; Télédétection pour un avenir durable » est resté et de nombreuses personnes, agences et partenaires se sont mobilisés pour aider à la transition vers une plateforme en ligne. Au total, le symposium a accueilli 237 délégués inscrits de partout au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. L’un des avantages d’un événement en ligne a été la capacité à rejoindre les délégués internationaux et nationaux qui n’auraient pu y assister autrement.

La première journée du Symposium a été consacrée à trois ateliers de l’École d’été d’une journée introduisant les participants au traitement LiDAR, à la plateforme Google Earth Engine, et au radar à synthèse d’ouverture. Notre programme principal comprenait 88 présentations orales, 31 présentations d’affiche, deux présentations de conférenciers invités et trois panels consacrés i) aux impacts de COVID-19 sur le secteur de la télédétection, ii) à la stratégie nationale d’observation de la Terre à partir de l’espace au Canada, et iii) une session d’information pour les étudiants et jeunes professionnels. Les présentations du programme scientifique ont été réparties dans 18 séances orales et trois séances interactives d’affiches, organisées en séances ordinaires ou spéciales couvrant les sujets suivants: i) RSO et zones humides, ii) Télédétection gouvernementale dans les TN-O., iii) Télédétection de la végétation arctique, iv) Télédétection du changement des écosystèmes, v) Progrès dans la 4e dimension de la télédétection, et vi) une session spéciale internationale de la NASA ABoVE. Des articles de recherche complets ou des notes de recherche plus courtes de l’une ou l’autre des communications présentées sont invités à être soumis pour publication dans un numéro spécial portant sur le SCT 2020 du Journal canadiende télédétection suite à un examen par les pairs. La date limite de soumission est le 15 novembre 2020. De plus amples informations seront communiquées sous peu et disponibles en ligne sur https://www.tandfonline.com/toc/ujrs20/current.
https://think.taylorandfrancis.com/special_issues/journal-canadien-teledetection-special-symposium/?utm_source=CPB&utm_medium=cms&utm_campaign=JPF15387

Avez-vous assisté à la session de Ressources naturelles Canada sur une vision future de l’observation de la Terre depuis l’espace au Canada? Veuillez prendre quelques minutes pour partager vos réflexions et suggestions en répondant au sondage: www.surveymonkey.ca/r/Y3F5XKS?lang=fr

Le symposium étant en ligne, nous n’avions pas de programme social dédié et il n’y a donc pas eu de cocktail de bienvenue ou de banquet, ni aucun des événements sociaux caractéristiques des symposiums canadiens. Cependant, nous avons tenu des rassemblements informels sur Zoom durant les pauses et les soirées qui ont été bien suivis, offrant aux délégués la possibilité de partager avec des amis et des collègues dans un milieu moins formel que les séances du symposium. Un autre changement par rapport à la norme, a été notre incapacité d’accueillir les kiosques des exposants. Nous avons donc expérimenté avec une visibilité en ligne accrue grâce à des liens internet vers nos partenaires souhaitant présenter leurs pages d’accueil ou leurs expositions en ligne. Dans l’ensemble, le SCT 2020 a été un événement d’expérimentation forcée, où nous avons appris énormémrnt tout en le réalisant avons été contraints d’innover. Nous aimerions vous inviter à nous faire part de vos commentaires sur l’événement en ligne du SCT 2020 afin de nous assurer que nos futurs événements répondent aux besoins de notre communauté. Un questionnaire en ligne, en anglais seulement, peut être trouvé ici: https://www.surveymonkey.com/r/KXMZ88K

En réalisant et en mettant en œuvre ces innovations, de nombreuses personnes et organisations ont retroussé leurs manches pour aider. Tout d’abord, nous devons remercier Paul Killoran et son équipe ExOrdo d’avoir accepté de travailler avec nous pour construire la plateforme en ligne du SCT. Celle-ci n’existait toujours pas au moment de notre prise de décision d’offrir un événement virtuel en avril dernier! Nous remercions nos présentateurs de l’École d’été, Martin Isenburg, Jennifer Hird, Brigitte Leblon, Armand LaRocque, Masoud Mahdianpari et Keith Raney qui ont uni leurs forces et ont surmonté des défis techniques pour offrir des ateliers en ligne à travers le Canada, les États-Unis et même le Costa Rica. Nous adressons nos sincères remerciements à nos deux conférenciers invités: Peter Griffith, scientifique principal du programme NASA ABoVE et Steve Kokelj, scientifique du pergélisol à la Commission géologique des TN-O. Nos modérateurs et conférenciers spéciaux, Roger D’Abreu, Eric Loubier, Laura Chasmer et Bob Ryerson, sont chaleueusement remerciés pour avoir enrichi le symposium avec des discussions interactives et actuelles. Nous remercions tout particulièrement le Centre canadien de télédétection et Alietum Limited pour leurs appuis en offrant une commandite ou une exposition en ligne.

De nombreuses personnes ont soutenu les comités d’organisation du symposium et de direction de la société, elles sont énumérées ci-dessous. Cependant, nous soulignons spécialement le dévouement de Lucie Lebrun-Ginn (Adjointe de direction, CRSS-SCT), Craig Coburn et Tom Lukowski (comité du programme technique) qui ont largement dépassé les attentes en solutionnant les nombreux et imprévisibles défis qui ont surgi lors de la transition d’un symposium conventionnel à Yellowknife vers un symposium en ligne. Nous devons aussi reconnaître les efforts largement discrets mais importants de nos étudiants et du personnel de recherche de l’Université de Lethbridge qui ont accepté à la dernière minute d’agir comme hôtes aux sessions en direct avec la plateforme WebEx.

Votre comité organisateur :

Président de la conférence:
Chris Hopkinson, Université de Lethbridge

Comité du programme technique:
Craig Coburn, président, Université de Lethbridge (craig.coburn@uleth.ca)
Tom Lukowski, consultant
Chris Hopkinson, Université de Lethbridge (c.hopkinson@uleth.ca)

Équipe de transition de la conférence virtuelle:
Desmond Power, C-CORE
Kevin Jones, PCI Geomatics
Ahmed Shaker, Université Ryerson

Présidente du programme étudiant:
Laura Chasmer, Université de Lethbridge

Responsable des ateliers et de l’École d’été:
Guillermo Castilla, gouvernement du Canada

Responsable du programme:
Homa Kheyrollah Pour, Université Wilfrid Laurier

Secrétaire / Trésorier / Site internet:
Lucie Lebrun-Ginn, CRSS-SCT

Les membres du comité organisateur de la conférence énumérés ci-dessous sont reconnus pour le soutien essentiel qu’ils ont fourni dans la planification du symposium de Yellowknife 2020 avant de passer à une plateforme en ligne:

Agent de liaison de l’université co-hôte:
Bill Quinton, Université Wilfrid Laurier

Responsable d’information du public / Lectures / Réseaux sociaux:
Kathleen Groenwegen, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Mélanie Desjardins, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Responsable des excursions:
Bill Quinton, Université Wilfrid Laurier
Steve Schwarz, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Responsable du programme social:
Mélanie Desjardin, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Steve Schwarz, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Agent de liaison local pour l’Explorer

Bruce Hanna, Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Meilleures salutations
Chris Hopkinson
Président de la conférence générale, CSRS 2020



***CONSULTER NOTRE PLATEFORME EN LIGNE.

  • Pour accéder au contenu du symposium en direct, les délégués doivent être inscrits et connectés à Ex Ordo, puis ils pourront cliquer sur les liens qui les mèneront à une session WebEx, une plateforme similaire à Zoom et à d’autres plateformes de réunions ou de clavardage interactif en ligne.

Le programme

Pour reconnaître et promouvoir la discussion sur le rythme apparemment croissant du changement que nous vivons et auquel nous sommes confrontés, en particulier dans le Nord, le titre du symposium de cette année est «Paysages de changement; Télédétection pour un avenir durable ». Le programme du symposium présentera un large éventail habituel de sujets techniques, appliqués et en sciences naturelles pertinents pour notre communauté. Cependant, nous organiserons également des sessions spéciales et des ateliers de discussion consacrés à la télédétection du changement environnemental et, surtout sur la manière dont les connaissances issues de la télédétection peuvent contribuer à ouvrir la voie à des solutions de l’échelle communautaires et à l’échelle mondiale. Nous espérons que cela encouragera un engagement interdisciplinaire et interculturel ainsi que le partage des connaissances découlant d’une gamme d’approches scientifiques et traditionnelles.

 

CRSS Logo