À Propos

Ce que nous faisons

La SCT est une société professionnelle à but non lucratif totalement indépendante qui fournit un point de convergence pour le leadership et l’excellence afin de faire progresser le domaine de la télédétection. Nous entretenons des partenariats avec d’autres organisations dans le domaine de la télédétection, à travers le Canada et à l’étranger. Notre symposium annuel et le Journal canadien de télédétection permettent à nos membres de faire du réseautage et de poursuivre leur apprentissage sur tous les aspects de la télédétection. Nous reconnaissons également l’excellence parmi nos membres à travers notre programme national de prix.

Histoire de la SCT

Les premières activités de télédétection qui ont mené à la formation de la Société canadienne de télédétection (SCT) ont commencé dans les années soixante. Ces activités regroupaient le gouvernement, l’industrie et les établissements d’enseignement.

Le Centre canadien de télédétection (CCT) du gouvernement fédéral a été créé en 1971 avec Dr Larry W. Morley comme fondateur et premier directeur général. Sous la direction du Dr Morley, le 1er Symposium canadien de télédétection a eu lieu à Ottawa en février 1972. Le CCT a depuis joué un rôle très actif dans de nombreux aspects de la Société canadienne de télédétection. En 2011, la Société canadienne de télédétection a organisé des présentations spéciales pour célébrer le 40e anniversaire du CCT au 32e Symposium canadien de télédétection/14e Congrès de l’AQT tenu à Sherbrooke, Québec.

La SCT a été fondée en tant que société indépendante au 2e Symposium canadien de télédétection tenu à Guelph (Ontario) en avril 1974. Le Dr Morley a été le premier président de la SCT. En 1975, la SCT a joint l’Institut aéronautique et spatial du Canada (IASC) en tant que société constituante, ce partenariat s’est poursuivi jusqu’en novembre 2012, lorsque la SCT s’est séparée de l’IASC. La SCT est maintenant retournée à son statut original et est une société professionnelle à but non lucratif totalement indépendante.

La 1re assemblée générale annuelle (AGA) de la nouvelle SCT indépendante a eu lieu lors du 34e Symposium canadien de télédétection à Victoria (Colombie-Britannique) le 28 août 2013. Lors de cet AGA, une nouvelle structure a été présentée afin de promouvoir une plus grande implication des membres de la société, et de nouvelles activités et possibilités importantes ont été annoncées. Alors que la Société regarde vers l’avenir avec ces nouvelles initiatives, la SCT continuera également de s’appuyer sur les traditions et les activités passées, comme son programme national de prix et récompenses, la série des Symposiums canadiens de télédétection et le Journal canadien de télédétection.

Le Dr Morley a été reconnu pour ses qualités de meneur et son soutien à la fois pour le CCT et la SCT au 33e Symposium canadien de télédétection tenu à Ottawa en juin 2012. Avec le décès du Dr Morley en avril 2013, son héritage a été honoré lors du 34e Symposium canadien de télédétection à Victoria en Colombie-Britannique en août 2013 au moyen de plusieurs présentations, d’une conférence commémorative ainsi que le changement du nom officiel de la Médaille d’or de la SCT à la « Médaille d’or Larry Morley de la SCT ». Ce prix est la plus haute distinction en télédétection au niveau national accordée par la Société canadienne de télédétection. Le Dr Morley en fut le premier récipiendaire en 1986. Son héritage de leadership et de soutien à la télédétection se poursuit tant au Centre canadien de télédétection qu’à la Société canadienne de télédétection.

Le logo de la SCT

En 2016, la SCT a entrepris un projet de changement d’image pour rafraichir le logo et le site web de l’organisation, afin de mieux représenter l’évolution du domaine de la télédétection.

Notre ancien logo incluait des plates-formes de télédétection – un avion et un satellite – mais nous voulions que le nouveau logo soit plus actif et engageant, pour représenter l’activité de la télédétection, qui inclut les aspects du spectre, du radar, de la détection passive et active, de la rétrodiffusion et de l’émissivité, dans un contexte canadien.

Les éléments de notre nouveau logo sont les suivants :

  • Les trois formes du croissant de lune représentent des impulsions de rayonnement électromagnétique, tandis que les trois arcs blancs représentent la rétrodiffusion à partir des impulsions.
  • Les trois couleurs représentent le sol, la végétation et l’eau.
  • La feuille d’érable, bien sûr, reflète la provenance pancanadienne de nos membres